Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Top 10: faits saillants de la saison du Canadien


Wilson Salaun

La saison du Canadien de Montréal est maintenant derrière nous, je vous ai donc préparé les faits saillants de la saison 2015-2016, qui restera dans les annales (pas forcément pour les bonnes raisons…)

1) La série de 9 victoires consécutives.

Avec 9 victoires pour commencer la saison, le Canadien était tranquillement installé au premier rang du classement général, étant au sommet dans des catégories telles que les buts marqués et encaissés, ainsi que l’avantage numérique et le désavantage numérique. Cette euphorie n’aura durée que 3 mois, puisque à partir de décembre, la saison a sérieusement commencé à se corser, avec seulement 6 victoires en deux mois (décembre et janvier).

image (2)

Le trio de Desharnais (composé de Weise et de Fleischmann) était en feu à l’époque. 

2) L’affaire Zack Kassian

Kassian n’aura pas fait long feu avec le Canadien, arrivant de Vancouver le 1er juillet 2015 contre Prust. Le 4 octobre 2015, Kassian est impliqué dans un accident de la route, alors que celui-ci avait laissé une jeune femme conduire sa voiture, alors qu’elle était sous l’effet de l’alcool. Résultat : un pied et un nez fracturé, ainsi qu’un avion l’envoyant à Edmonton contre le légendaire Ben Scrivens, le 28 décembre dernier.

3) La blessure à Carey Price

Le 25 novembre dernier, alors que Price revenait d’une blessure qui l’avait laissé à l’écart pendant presque 3 semaines, (blessure subie le 27 octobre à Edmonton) se blesse à nouveau à New York, au MSG. On saura le 6 avril dernier que Carey Price souffrait d’une entorse du ligament collatéral interne du genou droit. Sans Price, le Canadien a obtenu une fiche de 28-36-6.

image (3)

Price aura joué 12 matchs cette saison, obtenant une fiche de 10 victoires et 2 défaites, ainsi qu’une efficacité de ,934 et une moyenne de buts encaissés de 2,06.

4) Alexander Semin

Tout comme Kassian, Semin ne sera pas resté longtemps avec le Canadien. Le 24 juillet 2015, le Russe a signé un contrat d’une saison et de 1,1 million de dollars avec le Canadien. Semin n’aura joué que 15 matchs avec le grand club, accumulant 4 points ( 1 but et 3 passes). Le 9 décembre dernier, alors qu’il avait été soumis au ballotage, Semin résilie son contrat avec le Canadien de Montréal.

5) Le brio de Condon

En l’absence de Price, Condon a donné à son équipe les moyens pour gagner la plupart des matchs, même si les statistiques ne le montrent pas. Avec 21 victoires, Condon est premier à égalité avec Gibson pour le nombre de victoires pour un gardien recrue cette saison, ce qui est impressionnant pour un jeune gardien sans aucune expérience.

20160310-112025-g

Mike Condon a gardé une fiche de 21 victoires, 25 défaites et 6 défaites en prolongation, ainsi qu’une moyenne de buts encaissés de 2,71, un pourcentage d’efficacité de ,903 et un jeux blanc en 55 matchs joués. 

6) La série de défaites

Le 3 décembre 2015 marque la date fatidique. C’est le début d’une période de misère, qui aura durée jusqu’à la fin de la saison. Du 7 octobre au 3 décembre, le Canadien avait une fiche de 19-5-3 pour 41 points, en 27 matchs. Du 3 décembre au 9 avril, le Canadien a obtenu 44 points, et une fiche de 19-33-3, et cela, en 55 matchs. On peut dire que les joueurs, la direction, et surtout les fans du CH sont redescendus sur terre.Le Canadien n’a pas pu survivre, accumulant seulement 6 victoires en deux mois (décembre et janvier), entre autre à cause des blessures.

7) Les excuses de Michel Therrien

Trop souvent, on a entendu Michel Therrien, et l’équipe en général, expliquer des défaites par le biais d’excuses, sans toutefois se rendre au vrai problème. Oui, il y a eu beaucoup de blessés, mais ce n’est pas une raison, Michel.

montreal-que-february-19-2016-montreal-canadiens-coac

Michel Therrien en conférence de presse. 

8) John Scott

Le 15 janvier dernier, Tinordi est échangé contre Victor Bartley et John Scott.  Peu après, Scott se rend au match des étoiles, puisqu’il a été choisi par les fans. C’est à cet instant que la magie commence. Élu MVP du match des étoiles, Scott est devenu un héros pour beaucoup de monde. Le 5 avril dernier, le Canadien offre un cadeau à Scott : il est rappelé des IceCaps pour qu’il dispute (sûrement) son dernier match dans la LNH.

montreal-que-april-5-2016-montreal-canadiens-john-sc1

John Scott face aux Panthers, le 5 avril 2016.

9) Le réveil de Galchenyuk

On s’attendait à une saison d’environ 60 points pour Galchenyuk. On l’a eu : avec 56 points dont 30 buts, Galchenyuk nous a prouvé qu’il était un premier centre, sa deuxième partie de saison ayant été phénoménale. Il nous a montré qu’il était beaucoup plus mature. Je pense que l’année prochaine, il fera environ 70 points : Chucky est le futur de cette équipe.

12366471_984246941648626_425962198455049343_n

Galchenyuk est un premier centre.

10) Deux marqueurs de 30 buts

Drôle de coïncidence : la dernière fois que le Canadien a eu deux marqueurs de 30 buts, c’est-à-dire en 2011-2012 (à l’époque c’était Erik Cole et Max Pacioretty), le club avait raté les séries. Cette année, ce sont Pacioretty et Galchenyuk qui ont obtenu 30 buts chacun.

montreal-que-march-29-2016-montreal-canadiens-left-wi1.jpeg

Pacioretty et Galchenyuk célébrant un but contre les Red Wings de Détroit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

About Wilson Salaun