Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Dans l’eau chaude ?


C’est malheureux, mais dans le sport professionnel, quand une équipe ne répond pas aux attentes des dirigeants, c’est souvent les entraîneurs qui écopent et, du fait même sont limogés. J’envisage que 2 entraîneurs québécois seront en danger à la conclusion de la présente saison. Ces derniers pourraient bel et bien subir la foudre de leurs directeurs généraux.

  1. Claude Julien

https://i2.wp.com/cdn1.sbnation.com/imported_assets/1520455/113197055.jpg

 

Les Bruins sont dans une position délicate avec seulement 2 parties à jouer en saison régulière, il occupe présentement le 9ème rang dans l’association de l’Est. La partie de ce soir face au Red Wings de Détroit sera cruciale pour la suite des choses. Julien a réussi à résister à la vague de changement de la saison dernière, cette dernière qui a coûté le poste du directeur général Peter Chiarelli. C’est impensable qu’il puisse résister et sauvegarder son poste si son équipe rate les séries pour une deuxième saison consécutive. Ce n’est pas un secret, Claude Julien ne s’est jamais avéré l’homme de Cam Neely, les circonstances actuelles pourraient bien causer sa perte. Une chose est certaine, le récipiendaire du trophée Jack Adams en 2008-2009 et gagnant de la Coupe Stanley en 2010-2011 mérite un bien meilleur sort. Les décisions controversées de Don Sweeney pendant l’entre-saison sont entrain de rattraper les  » Big Bad Bruins » en fin de saison. Il ne faut pas oublier que le directeur général s’est départi coup sur coup de Dougie Hamilton et Milan Lucic. Bref, si Boston est exclu des série pour une deuxième année consécutive, il n’y a pas seulement Claude Julien qui devra effectuer une prise de conscience mais bien l’organisation en entier.

 

2. Patrick Roy

https://i2.wp.com/storage.torontosun.com/v1/dynamic_resize/sws_path/suns-prod-images/1297551481609_ORIGINAL.jpg

Après avoir surpris à sa première saison avec un total de 110 points, la magie du Roi Patrick semble s’être essoufflée. Il avait d’ailleurs remporté le trophée Jack Adams à sa première saison avec l’Avalanche. Depuis ce temps, son impact est méconnaissable, il ratera les séries pour une deuxième saison consécutive.Il n’a pas réussi à franchir une ronde en séries en 3 ans. Dernièrement, il s’en est prit publiquement à ses jeunes vétérans comme Matt Duchene et Gabriel Landeskog. Bref, l’organisation de Denver semble à court de solutions. Le départ de Paul Stastny, jumelé à celui de Ryan O’Reilly et Jamie McGinm aura été nocif sur la troupe à Patrick. Un seul argument pourrait sauver son poste, c’est que contrairement à Claude Julien, il entretient un lien étroit avec l’organisation et son bon ami Joe Sakic. Je vous invite à lire les premières réactions de Patrick à la suite de l’élimination officielle de son équipe dans le Journal de Montréal.

http://www.journaldemontreal.com/2016/04/06/patrick-roy-se-vide-le-coeur-dans-une-radio-de-denver

 

En remplacement à Michel ?

https://i2.wp.com/sportnographe.com/wp-content/uploads/2014/10/michel-therrien.jpg

C’est une certitude que la situation contractuelle de Michel Therrien avec le tricolore sera évaluée par Marc Bergevin au cours des prochains mois. Advenant que Patrick Roy ou Claude Julien perd leur emploi, est-ce que cela pourrait précipiter les choses et indirectement sortir Michel Therrien de Montréal ? Claude Julien est un entraîneur très respecté à travers la ligue nationale, son nom sera au centre de plusieurs rumeurs. En addition, Patrick Roy avait été rencontré par Marc Bergevin dans le processus d’embauche avant d’engager Therrien. Il ne s’est jamais caché pour avouer qu’il rêve d’un retour au sein de l’organisation montréalaise. Il y a également quelques noms qui pourraient intéresser des équipes : Marc Crawford, Guy Boucher, Benoît Groulx et compagnie. En conclusion, la congédiement d’un de ses 2 hommes pourrait avoir un effet domino sur les décisions ultérieures de plusieurs organisations. Donneriez-vous une deuxième chance à Claude Julien à Montréal ? Souhaiteriez-vous voir Patrick Roy derrière le banc du bleu-blanc-rouge ? Des dossiers qui seront intéressants à suivre au cours des prochaines semaines.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

About Bruno-Pierre Godbout