Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Voici pourquoi Subban et Gallagher auraient mérité de porter le « C » plus que Pacioretty…ou pas


20151002-094034-g

Un texte de Wilson Salaun

Depuis le début du désastre qui secoue le Canadien, plusieurs remettent en cause le leadership de Max Pacioretty et expriment le fait qu’ils auraient préféré voir Gallagher ou Subban être nommé capitaine.

Ceux-ci ont raison, Max Pacioretty n’est pas à la hauteur, Gallagher et/ou Subban auraient fait un meilleur travail…

Considérant que Max Pacioretty connait une de ses pires saison en carrière, avec seulement 25 buts en 76 matchs, porter le « C » semble lui poser beaucoup trop de pression. Il faut remonter à la saison 2010-2011 (il avait marqué 14 buts cette saison là), pour voir un aussi faible total de buts (on exclue la saison 2012-2013, due au lock-out). Avec un différentiel de moins 16 (sa pire saison dans cette catégorie, en carrière), il nous montre tout l’inverse par rapport à l’année dernière, lui qui avait fini la saison régulière avec un différentiel de plus 38. Apres avoir connu trois saisons d’affilées avec au moins 30 buts ou plus (excluant la saison du lock-out en 2012-2013), il se dirige vers un total de 27 buts cette saison. C’est tout simplement décevant, étant donné sa réputation d’être un des meilleurs marqueurs de la ligue.

Capture.PNG

Plusieurs fois cette saison, le capitaine du Tricolore s’est montré sans émotion, que ça soit sur ou en dehors de la glace. Plusieurs fois, que cela soit lors des interviews dans le vestiaire, ou encore sur la glace, il ne semblait pas y avoir de révolte de sa part; il a plutôt semblé être dans l’acceptation du résultat, comme s’il avait été foudroyé par la fatalité. Tout le contraire chez Brendan Gallagher, qui se présentait, quant à lui, à chaque occasion, Ayant du feu dans les yeux, il n’y avait pas une seconde où le petit attaquant du CH semblait être ébranlé par un résultat négatif, et même s’il l’était, il continuait à être sur la première ligne du front. C’est de cela qu’a besoin le Canadien et c’est ça le travail d’un capitaine : ne jamais abandonner, même dans les moments les plus difficiles. Également, s’il y en a un qui ne déçoit pas, et même si certains le critiquent pour ses revirements, ou tout simplement pour le fait qu’il en fasse trop, c’est bien P.K. Subban. Les gens peuvent dire ce qu’ils en veulent, mais ce gars là peut prendre les choses en mains, tout seul. Pour sortir son équipe d’une séquence difficile, il fera tout. En plus de ses efforts sur la glace,  étant également l’un des meilleurs à son poste, Subban ne salira jamais le logo de son club. Le défenseur étoile du Canadien est une star, et démontre du leadership en dehors de la glace, avec son don de 10 millions de dollars à l’hôpital des enfants de Montréal.

…Ou pas

Les gens sont beaucoup trop sévères avec Pacioretty. Il a été placé dans une position difficile : je peux vous l’accorder, il est un professionnel et est sensé gérer la pression, mais est-ce que la direction a aidé le tout récent capitaine du Canadien? Non; preuve à l’appui, lors de l’épisode Galchenyuk et Chanel, l’un des seuls membre du Canadien à s’être exprimé est Max Pacioretty. Pourquoi ? Parce qu’aucun membre de la direction n’a voulu   se mouiller face aux journalistes. Pacioretty apprend son rôle à la dure, mais cela va l’aider. Et si il n’était pas compétent, pourquoi ses coéquipiers l’auraient-ils choisi pour être leur leader ? S’ils l’ont choisi au profit de Subban et Gallagher, c’est bien pour une raison. Cette dernière est que Pacioretty a marqué 149 buts et 286 points à ses 5 dernières saisons (en comptant cette année). 149 buts en 352 matchs. Ce n’est pas rien, il a su atteindre 3 fois la barre des 30 buts et plus lors de ces 5 mêmes dernières années (la saison du lock-out n’étant pas prise en compte). Cela me fait penser à un épisode de 24 CH, lorsque la mère de Pacioretty parle de son enfant comme un leader, où elle a raconté le souvenir suivant : lorsque l’actuel capitaine du Tricolore était enfant, une enfant avec des déficiences mentales a exprimé le souhait de danser, tout le monde s’était moquée d’elle, sauf un : c’était Pacioretty. Max s’est levé et a dansé avec elle. Si je parle de ça, c’est que tout au long de son parcours, Pacioretty s’est toujours montré comme un leader, et même si cette année est difficile, l’année prochaine ne pourra qu’être meilleure.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *