Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

A deux ailiers d’une équipe gagnante.


Louis Alexandre Lalonde

Nous le savons tous, le Canadien se doit d’améliorer son offensive s’il veut compétitionner avec les meilleures équipes.

Durant l’été, la direction du CH aura fort à faire pour attirer des joueurs qui auront un impact immédiat sur l’équipe. Si vous comptez sur le prochain repêchage pour voir à Montréal le prochain sauveur, détrompez-vous. Avec une sélection dans les 10 premiers choix, le Canadien aura sans doute un excellent joueur à long terme. Cependant, il ne faut pas lésiner sur le développement de ce jeune et lui mettre trop de pression, car cela pourrait mener au même scénario qu’avec Louis Leblanc. Donc, à moins d’une transaction majeure, Marc Bergevin devra se tourner vers le marché des joueurs autonomes.

Si nous considérons que le dossier Alex Galchenyuk est réglé et qu’il sera l’an prochain notre centre numéro un, le Canadien aurait une ligne de centre très respectable.

Un autre dossier fait couler beaucoup d’encre : celui de David Desharnais. Avec une production en déclin, un petit gabarit et un contrat de 3,5 millions$ pour encore une autre année, il sera difficile de le refiler à une autre équipe dans une transaction. Selon certaines rumeurs, son contrat sera racheté au courant de l’été. Avec ce dossier réglé, il ne resterait plus qu’à trouver deux ailiers du top 6.

Plusieurs gros noms seront sur le marché des joueurs autonomes tels qu’Éric Staal, David Backes, Loui Eriksson et, possiblement, Steven Stamkos. Bien que tous les partisans rêves de voir Stamkos avec un chandail de la Sainte-Flanelle, nous devons nous rendre à l’évidence qu’il serait peu probable que cette situation se concrétise. Montréal n’est certainement pas la destination de rêve pour plusieurs joueurs autonomes, en raison des impôts élevés et de la pression médiatique.

Plusieurs agents libres, dont les médias parlent moins, seraient d’excellentes prises pour Marc Bergevin. Pensons notamment à Troy Brouwer, Teddy Purcell, Jamie Mcginn ou encore Mikkel Boedker. Ces derniers ont une production offensive constante, ce qui manque au CH.

Troy Brouwer est un ailier droit de 6 pieds 3 pouces et a inscrit au moins 20 buts lors des deux dernières saisons. Il serait un complément intéressant dans le top 6 et coûterait entre 4 et 5 millions par année. Il est certainement important d’avoir une offensive robuste, mais nous devrions également compléter les deux premiers trios avec de la rapidité. Mikkel Boedker serait un choix logique, lui qui a comptabilisé 221 points en 445 matchs et n’a que 26 ans. Il a présentement un contrat de 3.75 millions ce qui laisse croire qu’il pourrait gagner aux alentours de 5 millions pour la prochaine année.

La défensive du CH devrait rester intacte. Markov, Subban, Emelin, Petry, Beaulieu, et Pateryn seront sous contrat pour encore au moins une autre saison. Seulement Mark Barbeirio devra négocier un nouveau contrat pour, sans doute, lutter avec Greg Pateryn pour le poste de 6e défenseur. Avec le retour de Carey Price et la mobilité de sa brigade défensive, le Canadien ne devrait pas avoir de problèmes à contrer les offensives adverses.

Bien qu’il soit logique de penser que Michael McCarron commencera la prochaine saison avec le CH, d’autres jeunes joueurs auront cependant fort à faire pour se tailler une place au sein de l’alignement partant. Plusieurs postes devraient donc être disponibles lors du début de la prochaine campagne. Daniel Carr, qui a bien fait alors que le Canadien était en chute libre, pourrait être un candidat pour combler un poste.

Des joueurs comme Sven Andrighetto et Charles Hudon ont peu de chances de faire partie de la formation régulière malgré leur flair offensif. Pourquoi ? Pour la simple et bonne raison que le Canadien a trop de joueurs de petit gabarit tels que Gallagher, Desharnais, Flynn et Byron. Seul Brendan Gallagher a la fougue pour être un joueur d’impact avec le Canadien.

Arturi Lekhonen et Nikita Sherbak sont deux recrues qui ont possiblement un meilleur potentiel offensif et qui lutteront pour un poste sur le 2e ou 3e trio au prochain camp d’entraînement.

Pour le plaisir, voici ce à quoi pourrait ressembler l’alignement de nos glorieux, au début de la prochaine saison :

Max Pacioretty – Alex Galchenyuk – Brendan Gallhager

Mikkel Boedker – Tomas Plekanec –  Troy Brouwer

Lars Eller – Michael McCarron – Lekonen/Sherbak

Phillip Danault – Torrey Mitchell – Paul Byron

Mike Brown

Andrei Markov – PK Subban

Nathan Beaulieu – Jeff Petry

Alexei Emelin – Greg Pateryn

Mark Barbeirio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *