Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Résumé du match Canadiens-Sabres


3885_10153358513787353_6996358706372064586_n

Louis-Alexandre Lalonde

Le match de ce soir ne passera pas à l’histoire. Le duel opposait deux équipes des bas-fonds de l’Association de l’est et il ne fallait pas s’attendre à un grand match. Chez le Canadien, Michel Therrien pouvait compter sur le retour de Lars Eller et Nathan Beaulieu.

1re période :
Nous avons assisté à un début de première période assez tranquille, ponctué par plusieurs revirements et un manque de cohésion de la part des deux équipes. Les Sabres de Buffalo ont pris les devants avec un but de Zach Bogosian à 15 minutes 17 secondes avec l’aide de Ryan O’Reilly et Rasmus Ristolainen. Ce but en avantage numérique fut controversé, car Bogosian a semblé toucher la rondelle plus haut que la limite permise. Les Sabres ont semblé plus agressifs en échec-avant alors que chez le Canadien, les 3e et le 4e trios ont été les plus convaincants. Lucas Lessio, évoluant avec Michael McCarron et Torrey Mitchell, a été le joueur s’étant le plus démarqué. Les retours au jeu de Lars Eller et Nathan Beaulieu n’ont pas créé l’effet escompté chez les vétérans, eux qui n’ont pas démontré beaucoup d’intensité. Plusieurs escarmouches ont éclaté en fin de première période, ce qui a été possiblement les moments les plus palpitants.

2e période :
Avec une mauvaise première période, le CH n’avait nul autre choix que de bien commencer la deuxième. Greg Pateryn a fait scintiller la lumière des buts après 47 secondes de jeu. Son premier but dans la LNH a été réalisé avec l’aide d’Alex Galchenyuk.

Ben Scrivens a été brillant, stoppant 24 lancers après deux périodes. À défaut d’avoir un spectacle offensif, les deux équipes nous ont offert du hockey physique. Plus de 62 minutes de pénalités ont été décernées et plusieurs échanges musclés ont eu lieu. Ben Scrivens et Robin Lehner ont même échangé quelques politesses lors d’une mêlée entre plusieurs joueurs. Michael McCarron a encore une fois démontré son esprit d’équipe alors qu’il est venu à la défense de Lars Eller et a dérangé Lehner au passage. Andrei Markov a rajouté à la frustration des Sabres en enfilant son 5e but de la saison, pour permettre au Canadien de prendre une avance d’un but.

Bref, plusieurs invitations ont été lancées pour la 3e période. Notons également que Mark Barberio a quitté pour le vestiaire en milieu de période et n’est jamais revenu.

3e période :
N’ayant rien à perdre, Evander Kane a décidé de régler quelques différends avec Paul Byron alors que ceux-ci se sont cherchés durant toute la rencontre. Kane a alors écopé de 4 minutes de pénalité pour double-échec et conduite antisportive. Cependant, non seulement le Canadien n’a pas été en mesure de profiter de l’avantage numérique, mais les Sabres ont marqué lors d’une belle relance de David Legwand qui a permis à Marcus Foligno d’égaliser le pointage. Les deux équipes ont alors pratiqué un jeu conservateur pour récolter au moins un point.

Prolongation :
Bien que les prolongations à 3 contre 3 semblent plus excitantes pour les partisans, les Sabres et le Canadien n’ont pas été en mesure de nous offrir un bon spectacle. Nous pouvons respirer, Andrei Markov qui a été rudoyé devant le filet du CH a été capable malgré la douleur de revenir au banc. Cependant, Markov a été chassé du match pour conduite antisportive, suite à ses protestations à l’égard des arbitres. Avec plus d’espace sur la glace à 3 contre 3, Paul Byron a su utiliser sa vitesse pour permettre au Canadien de trancher le débat. Byron profita d’un coup de chance, alors que la rondelle dévia sur le patin du défenseur des Sabres lors d’un 2 contre 1 avec Mitchell.

Le Canadien peut se considérer chanceux d’avoir récolté les deux points, lui qui a été dominé pendant la majeure partie du match. Les chiffres parlent par eux même, alors que le CH a tiré seulement 23 fois sur Robin Lehner et que les Sabres ont décoché 43 tirs au but. La seule statistique dominée par les hommes de Michel Therrien est celle des  mises en échecs, alors qu’ils ont rudoyé l’adversaire 19 fois contre 17 pour les Sabres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *