Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Autopsie 101 : Portrait de Stefan Matteau


Plus de 24h après avoir fait l’acquisition du joueur québécois Stefan Matteau, nous allons tenter d’en connaître davantage sur le gros ailier de 22 ans. Issu des rangs collégiaux américains, il a ensuite évolué durant une demi-saison dans la LHJMQ avec  l’Armada de Blainville-Boisbriand. Outre ses 28 points en 35 matchs là-bas, il a surtout retenu l’attention pour son indiscipline comme en témoignent ses 70 minutes de pénalité. Il avait également été renvoyé à la maison par l’Armada en raison de ses frasques. Avant de se joindre à l’Armada en 2012-2013, il avait aussi évolué durant 17 parties dans la LNH avec les Devils. À 18 ans, il marqua 1 but et 3 points, et, avait laissé une bonne impression aux dirigeants du New Jersey. À 19 ans, il fit le saut dans la AHL. Il termina la saison avec 26 points en 67 matchs. L’an dernier, les Devils ont remarqué une non-progression de leur choix de 1re ronde, 29e au total en 2012, puisqu’il enfila 27 points en 61 matchs toujours dans la AHL. Son passage fut bref cette saison-là dans la LNH, marquant 1 but en 7 rencontres. Le robuste attaquant n’a pas joué dans la AHL cette saison, passant le tier de la saison dans les estrades de la LNH. Il a récolté 1 but en 20 matchs dans le grand club. Ce fut selon moi un manque de gestion adéquate de la direction des Devils de faire pourrir un jeune de 21 ans dans les gradins au lieu de lui permettre de produire dans la Ligue Américaine.

Maintenant âgé de 22 ans, Matteau a-t-il toujours un avenir dans la LNH ? Si oui, quel sera son rôle ?

Il est évident que le chien de Matteau n’est pas mort. Il est encore jeune et a été repêché la même année que l’un des meilleurs espoirs du CH présentement du nom de Charles Hudon. Il serait cependant surpenant, voir impossible que Matteau parvienne un jour à percer le top 6 de la formation offensive, mais il pourrait devenir un bon joueur de 3e ou 4e trio et remplacer dans un futur rapproché le rôle qu’occupait Dale Weise. Pour les plus vieux, Matteau a un style de jeu calqué sur son père Stéphane qui a évolué durant plus de 12 ans dans la LNH. À 6’2 » et 220 livres, Matteau a le physique de l’emploi pour jouer un style de jeu robuste et laisser tomber les gants à l’occasion.

Reste maintenant à savoir si l’attitude de Matteau a suffisamment changé pour s’établir une fois pour toute dans la Grande Ligue !

Une réponse “Autopsie 101 : Portrait de Stefan Matteau”

  1. 1 mars 2016 à 7:28

    Avec l’organisation du Canadien qui le suivra de près, j’ai confiance que Stefan Matteau deviendra plus mature. Le Canadien, connaissant son talent, tentera sa chance pour en faire un bon joueur. Je suis aussi certain que Stefan en est bien conscient.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

About