Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Changement de plan pour Marc Bergevin!


481987-patrick-roy-admire-caractere-determination

Bruno-Pierre Godbout
Depuis quelques semaines, le bruit court dans les coulisses de la LNH que le joueur de centre danois des Canadiens de Montréal, Lars Eller, serait sur le marché.

Plusieurs équipes, dont les Blues Jackets de Colombus et les Oilers d’Edmonton, auraient démontré de l’intérêt pour le numéro 81 du tricolore. Par contre, depuis près d’une semaine, le centre de petite stature David Desharnais est à l’écart du jeu dû à une fracture à un pied. Parallèlement, le temps de jeu de Lars Eller a augmenté et, combiné à Alex Galchenyuk à sa gauche, sa production offensive a explosé. Marc Bergevin serait alors devenu très hésitant à transiger le joueur danois puisqu’au cours des dernières parties il répond bien aux attentes de l’organisation.

Ce revirement de situation dans la hiérarchie des joueurs de centre de la formation montréalaise, a forcé Marc Bergevin à explorer la valeur du numéro 51 du bleu-blanc-rouge. En addition, au cours des dernières heures, le nom de David Desharnais circule plus intensément dans les rumeurs de transactions que celui de Lars Eller. À ce propos, une rumeur envoie présentement Desharnais à Calgary en retour de David Jones. Ce dernier commande un salaire de 4M jusqu’à la fin de la présente campagne avant de devenir joueur autonome sans restriction. On sait que Marc Bergevin adore effectuer des transactions monétaires dans le but d’alléger sa masse salariale pour la saison suivante. En effet, il suffit de revenir sur les transactions de Travis Moen et Rene Bourque la saison dernière. On sait également que le directeur général du Canadien aurait démontré de l’intérêt envers le joueur de centre Mikael Backlund des Flames.

Bref, est-ce que l’émergence de Lars Eller combinée à la récente arrivée du jeune centre québécois Philip Danault poussera David Desharnais sous d’autres cieux ?

Un dossier qui sera des plus intéressants à surveiller au cours des prochaines heures.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *