Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Un scénario digne d’Hollywood à Nashville


Kevin Malenfant

Ce soir avait lieu un des événements les plus populaires dans le monde du hockey, et les partisans présents au Bridgestone Arena en ont eu pour leur argent. En effet, la nouvelle formule de la LNH pour le Match des Étoiles, soit un tournoi à 3 contre 3, s’est avérée un énorme succès. Nous avons eu droit à des matchs serrés, des gardiens performants et des chances de marquer en profusion lors des 3 matchs présentés ce soir, dans la ville du country. C’est le Team Scott qui a remporté le tournoi, avec une victoire dramatique de 1-0 face à la Division Atlantique, lors de la finale. John Scott avait marqué 2 buts lors du premier match de son équipe, une victoire de 9 à 6 faces à l’équipe de son bon ami, Patrick Kane. L’équipe de Jagr, mené par deux solides performances du gardien Roberto Luongo, a accédé à la grande finale grâce à un gain de 4 à 3 faces à la Division Métropolitaine, lors du premier match présenté.

Le tournoi à 3 contre 3 fut donc un grand succès. Pour la première fois dans l’histoire des Matchs des Étoiles, un but a été refusé après contestation, et pour une rare fois, un temps d’arrêt a été demandé. Ces matchs de 20 minutes, extrêmement intenses, se rapprochaient extrêmement de la réalité de la LNH.

Tellement proche de la réalité, qu’on a eu droit à un combat opposant Patrick Kane à John Scott, après une mise en échec de Scott qui lui aura procuré un échappé !

Du côté des grands gagnants de la journée, une chimie s’est installée très rapidement entre les 2 joueurs qui, habituellement, sont opposés dans la rivalité de l’Alberta ! Taylor Hall et Johnny Gaudreau ont connu une excellente soirée à l’attaque, étant tous les deux nommés en tant que prétendants au Joueur du Match, accompagnés du gardien Roberto Luongo…

La soirée a été cependant couronnée par un John Scott nommé joueur par excellence du Match des Étoiles. On a vu encore aujourd’hui l’émotion et le plaisir sur son visage.

Après que la LNH ait demandé à John Scott si c’est quelque chose dont ses enfants seraient fiers, je vais terminer sur ceci :

Finalement, Gary, je crois que les filles de John Scott sont fières de leur père.

Je ne me pencherai pas plus que ça sur John Scott, puisque je l’ai fait dans un article hier, ICI. Un article recommandé par plusieurs.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

About fanadiensexpress