Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Classique Hivernale 2016 : le compte-rendu


Un Texte de Renaud Bourbonnais

C’était avec beaucoup d’impatience que les fans du Canadien attendaient l’édition 2016 de la Classique Hivernale. Après avoir participé à deux reprises à la Classique Héritage (à Edmonton en 2003 et à Calgary en 2011), les fans du Tricolore ont maintenant eu droit à l’évènement principal en évoluant sous tous les projecteurs. Et qui de mieux pour les accueillir que leurs éternels rivaux de Boston?

Période d’échauffement :

Le tout a pris son envol il y a quelques semaines déjà avec la série télévisée Road to the Winter Classic. Les trois premiers chapitres de l’émission dans laquelle on apprend à découvrir personnellement les joueurs des Bruins et du Canadien ont déjà été diffusés. Le quatrième volet, qui nous présentera les coulisses de l’évènement, devrait d’ailleurs être présenté cette semaine.

Première période :

Les Canadiennes de Montréal, de la Ligue Canadian Women Hockey League (CWHL), et le Pride de Boston, de la National Women Hockey League  (NWHL), ont amorcé les festivités du réveillon avec le premier match de hockey féminin de l’histoire. Il s’agissait d’un match amical puisque les deux équipes n’évoluent pas dans la même ligue. La rencontre s’est soldée par un verdict nul de 1 à 1. Seul point décevant : peu de billets ont été vendus pour la rencontre, car les arrangements entre les organisations ont pris plus de temps que prévu à rendre le match officiel.

Deuxième période :

On ne peut parler de la Classique Hivernale sans glisser un mot sur le match des anciens! Une formation d’anciens joueurs du Canadien dirigée par Jacques Demers faisait face aux anciens Bruins, dirigés par le coloré Don Cherry. C’était une occasion en or de revoir les Guy Carbonneau, José Théodore, Steve Shutt, Alex Kovalev et Patrice Brisebois qu’on n’avait pas vu depuis maintenant quelques années! Les tirs de barrage ont été nécessaires pour finalement voir les anciens Bruins l’emporté 5 à 4 sur un but du légendaire numéro 77, Raymond Bourque. Le tout devant plus de 40 000 spectateurs qui encourageaient leurs idoles d’enfance.

Troisième période :

Tout était prêt pour le grand évènement. La température était parfaite et la condition de la glace l’était autant. Les gradins du Gilette Stadium étaient remplis de 67 246 passionnés de hockey qui avaient bien hâte que la rencontre débute. Le groupe québécois Simple Plan était mandaté de l’hymne national canadien alors que l’hymne américain fut interprété par le gagnant de la dernière édition de TheVoice aux États-Unis, Jordan Smith. La première mise en jeu pouvait maintenant avoir lieu et le match prenait son envol. Le Canadien s’est inscrit à la marque après seulement 1:14 de jeu par l’entreprise de David Desharnais. Le Canadien a dominé les Bruins 14 à 3 au chapitre des tirs au but lors du premier tiers, retournant au vestiaire avec une avance de 1 à 0. Le reste du match ne fut qu’une formalité; les hommes de Michel Therrien se sont donné une avance de 3 buts pour finalement l’emporté par la marque de 5 à 1.

Prolongation :

Je ne peux écrire cet article sans accorder d’importance au retour de Brendan Gallagher dans la formation. Le petit numéro 11 du Canadien nous a tous donné la frousse lorsqu’il s’était fracturé deux doigts de la main gauche le 22 novembre dernier. Son retour fut grandiose avec un but et une passe, mais c’est son implication devant le filet qui a fait de lui un joueur clé dans la victoire. Il a également bloqué un lancé, prouvant que sa blessure ne lui a pas enlevé son courage. Je note aussi la solide performance de Mike Condon devant la cage, lui qui a stoppé 27 rondelles dans la victoire. Le gardien du Canadien était bien heureux d’avoir pu offrir une aussi belle performance devant les siens, lui qui est originaire de la région de Boston.

Tirs de barrage :

L’évènement fut une réussite sur toute la ligne. Voir le Canadien participer à un évènement de la sorte est quelque chose que les partisans de la Sainte-flanelle n’oublieront jamais. C’était le moment parfait pour le Tricolore de se relancer après un mois de décembre difficile et les joueurs n’ont pas raté l’occasion. Ce n’est pas la première chose à laquelle on pense, mais le Canadien avait bien besoin de ces deux points au classement.

Bonne année à tous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *