Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

La guigne de la deuxième année? Ça n’existe pas pour Johnny Hockey!


Un texte de Olivier Therrien

Certains experts avaient prédit avant le début de la saison que Johnny Gaudreau, ailier gauche des Flames de Calgary, subirait une baisse de régime à sa deuxième campagne dans la grande ligue. En effet, plusieurs jeunes joueurs ont effectivement subi cette ladite guigne de la deuxième année; l’attaquant Nathan Mackinnon en est d’ailleurs le meilleur exemple alors qu’il n’a récolté qu’un maigre total de 38 points en 2014-2015, tandis qu’il en avait obtenu 63 lors de sa première campagne en 2013-2014.

Qu’en est-il de celui que l’on surnomme «Johnny Hockey»? Jugez-en par vous-mêmes : 39 points en 36 parties, différentiel de +8 et 5 buts gagnants depuis le début de la présente saison (en date du 30 décembre). C’est une impressionnante récolte de plus d’un point par match qui nous confirme que le petit attaquant de 5 pieds 9 pouces a bel et bien sa place non seulement dans la LNH, mais dans l’élite de cette dernière ligue.

Outre ces excellentes statistiques, notons également qu’il n’avait été qu’un choix de quatrième ronde lors du repêchage de 2011; il a donc passé sous le radar de bien des équipes malgré qu’il a obtenu des résultats plus qu’enviables alors qu’il évoluait au sein de l’Université de Boston, au Massachusetts. Il a notamment récolté 80 points en seulement 40 parties à sa dernière année junior. À la lumière de ces faits, nous pouvons constater que sa petite taille a joué pour beaucoup sur sa position au repêchage, puisque la grande majorité des équipes recherchent en premier lieu des joueurs sachant rivaliser au niveau de la robustesse. «Johnny Hockey» est l’antipode de cette image, c’est plutôt sa finesse ainsi que sa vitesse qui lui permet de se démarquer au sein de la LNH.

Sera-t-il en mesure de garder le cap? C’est une question des plus primordiales pour l’équipe du jeune homme de 22 ans, puisque les Flames connaissent des déboires en cette première moitié de saison, ne ramassant que 36 points au classement en autant de parties. Il va sans dire que la participation aux séries des Flames est très incertaine, l’attaque de Calgary étant beaucoup trop centrée sur ce jeune talent. Un apport offensif plus collectif ne pourrait faire que du bien pour cette équipe ainsi que pour cette jeune vedette du circuit Bettman, qui en poste beaucoup sur ses épaules.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *